Cœurs emblématiques

Mende, cœur de Lozère

Retour au Grand Site
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Actualités

Toutes les actualites
Mende

La cité

Mende, ville porte des Causses et Cévennes, offre ses ruelles médiévales bordées de maisons typiques et simples construites en calcaire, tuf, pans de bois, couvertes de belles toitures en lauzes de schistes du Tournel.
Très tôt christianisée, elle doit son essor aux pèlerinages autour du tombeau de saint Privat mais aussi à sa situation géographique.

Au pied de la Cathédrale Saint-Privat, la charmante cité s’étale. Autour du mont Mimat, sur les rives du Lot, entre l’Auvergne et le Languedoc, elle devient rapidement un lieu d’échanges, de foires et marchés. Les bovins, les ovins, chevaux et mulets alimentent le commerce local et international.

Les premiers textes d’archives relatent l’existence de Mende dès le VIe siècle.
Sur le versant nord de la vallée se trouve la vieille ville, jadis ceinturée de remparts, dont le vestige le plus visible est la Tour des Pénitents datée du XIIe siècle qui devrait accueillir un musée d’Art-sacré.
Au-delà de ces anciens remparts, remplacés par les boulevards, l’hôtel de ville mérite une visite, entre autre pour les magnifiques tapisseries d’Aubusson de la salle des mariages.

Informations pratiques

La Cathédrale Notre Dame et Saint-Privat

La cathédrale monumentale s’impose, qui raconte la puissance des évêques de Mende devenus au XIIe siècle, les seigneurs temporels de ces lieux.
Attaché au pays qui l’a vu naître, le pape Urbain V décide d’offrir à la ville une cathédrale dont l’édification débute en 1368. La cathédrale sera consacrée un siècle plus tard.
Les clochers complètent l’édifice au XVIe siècle.

Partiellement détruite lors des guerres de religion, elle sera reconstruite au XVIIe siècle à l’identique mais sans façon ni ornements.
Omniprésente dans la ville, elle demeure d’une élégante sobriété, selon le vœu du pape Urbain V.

La montée Jalabert

Parce que le cycliste Laurent Jalabert a cristallisé sur la Côte de la Croix Neuve qui conduit à l’aérodrome de Mende une des victoires les plus marquantes de sa carrière, la montée porte aujourd’hui son nom.
Ce moment inoubliable daté du 14 juillet 1995 signe la 12e étape du Tour de France, sur l’étape qui reliait Saint-Étienne à Mende.
Depuis 2005, en l’honneur de cette victoire, la côte de 3,1 km et d’une déclivité moyenne de 10,1 % a été baptisée Montée Laurent Jalabert.

Depuis, d’autres événements cyclistes viennent en découdre tels le Tour du Gévaudan ou le Paris-Nice. Pour les volontaires, un diplôme est même décerné par l’Office de Tourisme de Mende.

Le Pont Notre-Dame

Construit au XIIIe siècle et classé au Monument historique depuis 1889, le Pont Notre-Dame a longtemps été l’unique pont de Mende. Il enjambe le Lot prenant sa source à une trentaine de kilomètres en amont.
Il se compose d’une voûte de vingt-deux mètres d’ouverture pour sept mètres de haut. Avec de superbes toitures en carènes de vaisseaux renversées situées de part et d’autre du pont, cet édifice est un passage obligé à la découverte de la ville.

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional