La trilogie fantastique !

Aigues Mortes - Camargue Gardoise

Retour à la liste
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Pays du taureau, du cheval et des oiseaux migrateurs, la Camargue gardoise, labellisée Grand site de France, déroule un milieu naturel unique en son genre où brillent deux perles

La Camargue gardoise se dévoile depuis la Tour Carbonnière, poste de péage du XIIIe siècle.

Au Moyen-Âge, elle était peuplée de chasseurs, de pêcheurs et de sauniers comme le raconte si bien la maison du Grand Site de France, écomusée dédié à ses paysages et traditions. Aujourd’hui, quadrillée de rizières et d’élevages de taureaux et chevaux, elle ouvre les portes de ses manades à qui veut percer les secrets de la course camarguaise. Dans cet univers d’eau, voilà que surgit Aigues-Mortes, symbole de la puissance de Saint-Louis. Ses remparts ne comptent pas moins de six tours.

Depuis le chemin de ronde, la fleur de sel des Salins du Midi dessine des monticules blancs en bordure des eaux rougeoyantes… à parcourir en petit train, à vélo ou à pied avant de rejoindre Saint-Gilles. Sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, son abbatiale était au Moyen Âge, le 4ème lieu de pèlerinage de la chrétienté comme en témoignent sa façade sculptée, la crypte monumentale abritant le sarcophage du saint et son escalier hélicoïdal. Succession d’hôtels particuliers et de vestiges des remparts médiévaux, le centre ville conduit au port fluvial où il faut lever l’ancre pour explorer en bateau, le coeur de cette terre sauvage.

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional

Nos partenaires

Lourdes