Cœurs emblématiques

Marciac

Retour au Grand Site
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Marciac et la route des crêtes

Ville de plaine entourée de crêtes et de collines d’où se découvrent les Pyrénées, Marciac a été construite à la fin du XIIe siècle sur un plan en damier caractéristique des bastides du Midi. Ses ruelles, qui se croisent à angle droit, partent de sa vaste place centrale entourée d’arcades, la plus grande du Gers. Dans l’une des maisons qui la bordent se cache le musée d’histoire naturelle, inchangé depuis sa création. Sa place et ses petites rues typiques avec leurs maisons à pans de bois sont dominées par les deux clochers de la ville : celui de l’église Notre-Dame et la flèche de l'ancienne chapelle du couvent des Augustins.
Chaque été, pendant trois semaines entre juillet et août, Marciac accueille l’un des festivals les plus connus au monde, Jazz in Marciac. Créé en 1978 par une poignée d’amis amoureux de tous les jazz, il a programmé Ray Charles, Stan Getz, Keith Jarrett, ou Nina Simone. Tous les ans, plus de 250 000 spectateurs s’y pressent attirés par les têtes d’affiches prestigieuses, leurs master-class et l’ambiance de fête qui règne dans toute la ville en plein cœur de l’été. Unique en Europe, un espace scénarisé, Les territoires du Jazz, installé dans la ville, raconte l’histoire de cette musique.

Informations pratiques

Madiran, le belvédère des Pyrénées et la plaine de Bigorre

Madiran est le cœur de l’AOC. Ses vignobles établis sur le piémont pyrénéen sont essentiellement plantés d’un cépage particulier, le tannat, que l’on ne trouve qu’ici et... en Uruguay !
La Maison des Vins établie dans une très belle bâtisse au cœur du village présente la diversité des crus de l’Appellation. Surplombant les vignes et la plaine de Bigorre, Madiran offre de très beaux points de vue sur la chaîne des Pyrénées. Dans cette région, habitée, convoitée et régulièrement envahie depuis l’Antiquité, l’histoire a laissé d’innombrables témoignages. A Maubourguet, une extraordinaire céramique gallo-romaine est présentée au Musée Archéologique.
A Montaner, Gaston Fébus, célèbre comte de Foix, reprend vie dans le donjon de son château tandis que l’église du village offre aux visiteurs émerveillés la beauté de ses peintures médiévales. Enfin, sur les rives se la rivière Arros, l’ancienne abbaye bénédictine de Saint-Séver de Rustan raconte douze siècles d’histoire tumultueuse.

Informations pratiques

Saint-Mont, les vallons du Gers et les coteaux de l’Armagnac

L’Adour coule au pied de Saint-Mont, le village qui a donné son nom à une AOC réputée pour la diversité et l’authenticité de ses cépages traditionnels. Face aux Pyrénées, Saint-Mont et son ancien prieuré de l’ordre de Cluny, converti en hôtel, dominent la vallée de l’Adour. A Jû-Belloc, la Maison de l’Eau, implantée dans une zone Natura 2000 en bordure du fleuve, présente au public la richesse de ses écosystèmes. Dans ce pays de vallons, d’innombrables points de vue offrent tout au long de l’année le paysage inoubliable des hauts sommets pyrénéens souvent enneigés.
Vignobles, cultures, hameaux et villages traditionnels où se cachent d’anciennes halles, de vieux lavoirs et des ponts ayant résistés au temps composent ce pays de la douceur de vivre, la terre de l’Armagnac, le plus vieil alcool de France et de son Floc, l’apéritif phare de la région. A Termes d’Armagnac, la Tour de l’ancien château est le dernier vestige de la grandeur d’une cour qui régna sur le prestigieux vignoble jusqu’à la Guerre de Cent Ans. Au sommet du donjon, la chaîne pyrénéenne s’offre, encore une fois, en majesté, aux visiteurs qui l’ont gravi.

Informations pratiques

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional