La montagne sacrée des catalans

Massif du Canigó - Pays Catalan

Retour à la liste
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Grand Site de France, cette vigie majestueuse couronne des paysages mythiques et des sites patrimoniaux d’exception.

A pied, en 4×4, en vélo, à cheval, avec des ânes…

Tout Catalan doit monter au Canigó au moins une fois dans sa vie et gravir son sommet. A 2784m d’altitude, quel panorama, entre Méditerranée, Pyrénées, Vallespir et Conflent ! Sur cet espace pratiqué pendant des millénaires par les bergers, forestiers et mineurs, les adeptes d’activités de pleine nature ont trouvé leur bonheur. A eux, la plus grande densité d’espaces naturels protégés d’Occitanie, le réseau des Tours, Rondes et Boucles du Canigó… Les orgues d’Ille-sur-Tet, sculptées par l’eau, les gorges de la Fou, les plus étroites du monde… Et des pépites d’art roman telles que les prieurés de Serrabona et de Sainte-Marie, les abbayes Saint-Michel de Cuxa et de Saint-Martin du Canigou.

Le Canigó sert aussi de cadre à certains des plus beaux villages de France : la cité médiévale de Villefranche-de-Conflent, fortifiée par Vauban, patrimoine de l’Unesco et point de départ du célèbre train jaune, Prats-de-Mollo-la-Preste, le village perché d’Eus… Cerise sur le sommet ? Les stations thermales d’Amélie-les-bains, Molitg-les-Bains, Prats-de-Mollo-la-Preste, Vernet-les-bains et les eaux chaudes de Dorres, Llo et Saint-Thomas. Et pour reprendre des forces, il faut goûter aux boles de picolat, roboratives à souhait !

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional
Luchon