Cœurs emblématiques

Massif du Canigó - Pays Catalan

Retour au Grand Site
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Le massif du canigo

Massif emblème des Pyrénées-Orientales, le Canigó se hisse parmi les Grands Sites de France. Montagne sacrée des Catalans, son patrimoine géologique naturel exceptionnel se déploie sur vingt-trois mille hectares. Visible de Catalogne, du Languedoc ou de l’Ariège, il culmine à 2784 mètres d’altitude. Le massif est habité dès la préhistoire. L’exploitation de mines et le thermalisme y ont façonné des modes de vie et les paysages tandis que le pastoralisme y a été préservé. Vrai poumon du pays catalan, le Canigó invite à randonner en pleine nature. Canigó Grand Site.

Informations pratiques

Tél. : 04 68 96 45 86.

Le Canigó

Massif emblème des Pyrénées-Orientales, le Canigó se hisse parmi les Grands Sites de France.

Montagne sacrée des Catalans, son patrimoine géologique naturel exceptionnel se déploie sur vingt-trois mille hectares. Visible de Catalogne, du Languedoc ou de l’Ariège, il culmine à 2784 mètres d’altitude. Le massif est habité dès la préhistoire.

L’exploitation de mines et le thermalisme y ont façonné des modes de vie et les paysages tandis que le pastoralisme y a été préservé. Vrai poumon du pays catalan, le Canigó invite à randonner en pleine nature.

Informations pratiques

Canigó Grand Site. Tél. : 04 68 96 45 86.

Le tour du Canigó

L’itinéraire de haute montagne alterne entre sentiers escarpés et hêtraies-sapinières. La vue magnifique plonge sur le Haut-Vallespir, la plaine du Roussillon et la Méditerranée, de Sète à la baie de Roses.

Randonnée grandiose rythmée par cinq refuges gardés, le sentier mène sur des sites exceptionnels comme les Esquerdes de Rotjà ou le Pla Guillem.

Informations pratiques

Itinéraire : en boucle entre 1350 m et 2300 m d'altitude (2784 m en intégrant l'ascension du Canigó).

Distance totale : 83 km + la boucle Cortalets-Canigó Barbet-Cortalets. Durée : 5 jours.

Canigó Grand Site. Tél. : 04 68 96 45 86.

Le village de Villefranche-de-Conflent

Parmi les plus beaux villages de France, Villefranche-de-Conflent incarne la capitale défensive du Conflent grâce à Vauban qui renforça son rôle de capitale militaire.

À ce titre, le village est incontournable pour tous les passionnés de patrimoine avec 3 sites classés à l’Unesco. La cité se parcourt à travers ses ruelles pavées et fait la part belle à l’artisanat.

Informations pratiques

Visite avec audioguide.
Tarif : 2€.
Tous les jours, mêmes horaires que la visite des remparts.

Fortifications Vauban

Les remparts du réseau Vauban protègent la cité de Villefranche-de-Conflent depuis le XVIIe siècle.

Les parcourir permet d’en admirer la beauté et de déchiffrer les secrets de la cité médiévale.

Informations pratiques

Accès : RN116 depuis Prades direction Andorre.
Point infos. à l’entrée de la porte de France. Les remparts se visitent avec notice explicative.

Visites commentées l'été. Durée : 1h.
Tél. 04 68 05 87 05.

villefranchedeconflent-tourisme.fr

Fort Libéria

Relié au village par l’escalier des Mille Marches à flanc de montagne, fort Libéria forme un réseau de galeries doté de 25 canonnières. À l’intérieur, demeures, façades roses ou église romane, rappellent les chemins de Compostelle.

Informations pratiques

Ouverture 7j/7.
Juillet-août : 9h-20h, mai-juin : 10h-19h, février-avril, septembre-novembre : 10h-18h, décembre-janvier : 10h-17h.

La Grotte de la Cova Bastera

Unique grotte fortifiée par Vauban, le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco ! La cavité a été intégrée à la défense de la ville en 1674. La grotte témoigne de 4 époques dont la préhistoire.

Informations pratiques

Accès Villefranche-de-Conflent, direction Andorre.

Ouverture juillet-août 7j/7 : 10h-18h.
Le reste de l’année 7j/7 sauf mardi : 10h30-12h, 14h45-16h45.
Tél. : 04 68 05 41 02.

tourisme-canigou.com

La Grotte des Canalettes

Sur la route de Corneillla-de-Conflent et Vernet-les-Bains, partez dans les entrailles de la terre vivre des aventures hors normes.

Informations pratiques

Ouverture avril-novembre.
Avril-juin : 10h-17h.
Juillet-août : 10h-17h30 (spectacle son & lumière toutes les heures).
1er au 30 septembre : 10h-17h.
1er octobre au 11 novembre : 11h-16h.
Vacances Noël et hiver : 11h-16h.
Fermé : 25 décembre, 1er janvier.

Tarifs : Adultes : 10€, enfants (5 à 12 ans) : 6€.
Tél. : 04 68 05 20 20.

grottescanalettes.com

Abbaye Sainte-Marie

La cité d’Arles-sur-Tech s’est construite autour de son abbaye bénédictine. Au cœur du Vallespir, le village invite à parcourir ses ruelles moyenâgeuses aux portes cochères et aux vieux lavoirs.

L’abbaye recèle moult trésors dont un cloître gothique, des fresques romanes de toute beauté et un sarcophage de IVe siècle.

Informations pratiques

Ouverture lundi-samedi : 9h-12h, 14-18h
Dès avril ouverture dimanche : 14h-17h.

Tarif : 4€, réduit : 3€.
Tél. : 04 68 83 90 66.

tourisme-haut-vallespir.com

Eglise Saint-Sauveur

Fondée au XIIe siècle, cette ancienne paroisse rurale possède un clocher-tour de style roman classé Monument historique. Ouverte lors de cérémonies religieuses ou concerts seulement.

Eglise Sainte-Croix

Sainte Croix - Santa Creu en catalan - s’observe de la route qui mène à Arles-sur-Tech. Cet édifice religieux à l’apparence modeste aurait été bâti autour du IXe siècle. Une chapelle préromane apparaît en partie fossilisée dans des aménagements plus tardifs.

Informations pratiques

Tél. : 04 68 83 91 86 et 04 68 39 11 99.

tourisme-pyreneesorientales.com

Prats de Mollo

Enserrée de fortifications, Prats-de-Mollo-la-Preste est une ville de montagne qui se visite à pieds et qui fût frontalière. Des parcours fléchés conduisent de chemins de ronde en galeries au sein d’une ville et de sa station thermale situées au coeur du Haut-Vallespir.

L’ancienne église autour de laquelle le village s’est formé initialement comprend des fonds baptismaux surprenants, ainsi qu’une annexe abritant une vierge en bois du XIIe siècle. Au cœur de ce massif du Canigó, les activités de pleine nature apportent joie et bien-être.

Côté tradition, les fameuses fêtes de l’ours sont incontournables !

Le Fort Lagarde

Au XIIIe siècle, Prats-de-Mollo était divisée par la rivière de la Guillema. D’un côté, des paysans étaient laborieusement installés tandis que de l’autre, le château des comtes de Besalu et une tour construite sous les rois d’Aragon avait été baptisée Lagardia.

La naissance du fort Lagarde remonte à la seconde moitié du XVIIe siècle, lors de la Révolte des Angelets, moment marquant de l’histoire du Roussillon sous le règne de louis XIV.

Aujourd’hui, la tour de Fort Lagarde appartient au réseau des tours à signaux du territoire. Prats-de-Mollo et le fort Lagarde forment un ensemble architectural remarquable, dont les fortifications bastionnées ont été créées pour surveiller la frontière franco-espagnole.

Informations pratiques

Visites guidées, contées et spectacles y sont organisés pour les férus de Vauban !
Tél . : 04 68 39 70 03.

Eus

Le village remarquable d’Eus embaume de parfums de garrigue. Il tient son nom des chênes verts qui le bordent.

Sa chapelle romane et son église Saint-Vincent surprendront les plus curieux ainsi que son musée des traditions populaires. Les gourmets iront chez Bachès, des pépiniéristes passionnés par les agrumes !

Cinq chemins de randonnées entourent ce village de charme qui suscite la balade.

Informations pratiques

Office de tourisme du Canigó.
Tél. : 04 68 05 41 02.

tourisme-canigou.com

Evol

Le hameau d’Evol se love au flanc d’un vallon des contreforts du massif du Madres. En communion avec la montagne, des bergers y passent encore avec le troupeau.

Tout autour la nature, les toits anciens de lloses bleues donnent un air oublié au village. En surplomb, l’ex-forteresse des Vicomtes de So et le clocher de son église romane semblent faire le guet.

Le cabinet littéraire Ludovic-Massé natif d’Evol mais aussi un musée des arts et des traditions populaires évoquent l’histoire et l’artisanat du village.

Informations pratiques

Tél. : 04 68 05 39 09.

evol66.fr

Palalda

Adossé au versant méridional du Canigó, Palalda veille sur la 1ère station thermale des Pyrénées, Amélie-les-Bains.

Ses fortifications édifiées vers 1250 sont l’oeuvre de Guillaume-Hugues de Serralongue. Le site conserve son cachet médiéval, avec la place au centre de l’ancien château donnant sur l’église Saint Martin et deux tours massives.

Le musée de la Poste expose les œuvres de créateurs, dont les ateliers sont ouverts à la visite sur Rdv.

Informations pratiques

Visites guidées avril-novembre, durée : 2h.
Tél. : 04 68 39 01 98.

tourisme-amelie.com
Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional