Une gourmandise pour l’œil et le palais

Moissac

Retour à la liste
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Célèbre pour son abbaye, sur la voie Podiensis, cette charmante bourgade s’inscrit dans un paysage épicurien entre plantureux vergers, vignes de raisin AOP et rives ombragées du Tarn.

Que celui qui n’a jamais entendu parlé de l’abbaye de Moissac lève le doigt !

Avec son cloître, patrimoine mondial de l’Humanité et son incroyable tympan sculpté, l’abbaye de Moissac rayonne depuis près de mille ans sur cette vallée du Tarn. On passerait des heures à scruter les 76 chapiteaux d’une finesse extrême, le portail monumental, les peintures murales… Mais d’autres découvertes attendent. Comme l’église Saint-Martin, une des plus anciennes de France. Ou cette pléïade insolite de bâtiments Art Déco, issue d’un vaste chantier de reconstruction après une crue du Tarn.

Pendant que les amateurs de culture naviguent entre le festival des Voix (actuelles), les concerts de musiques anciennes et le répertoire de l’ensemble lithurgique Organum, les plaisanciers embarquent sur le Tarn ou le canal de Garonne. Comme il fait bon flâner jusqu’au pont-canal du Cacor, remarquable ouvrage d’art du XIXe siècle. Axe cycliste et capitale fruitière, Moissac fourmille de circuits entre vergers et vignes.

Une demi-heure suffit pour rejoindre Lauzerte, sublime exemple de « castelnau » du Midi, et Auvillar, sa halle et ses maisons médiévales. Une dernière abbaye pour la route ? Celle de Belleperche et son musée des Arts de la Table livre un subtil mélange de nourritures terrestres et célestes !

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional

Nos partenaires

Saint Bertrand de Comminges Valcabrère