Suspendue entre ciel et terre

Saint Bertrand de Comminges Valcabrère

Retour à la liste
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

De la grande cité de l’empire romain d’occident et de l’évêché rayonnant du Moyen Age subsistent un remarquable patrimoine archéologique et architectural et quantité de mystères !

Sur un piton émergeant des contreforts pyrénéens, Saint-Bertrand-de-Comminges en impose.

Trois portes s’ouvrent sur la ville haute, son rempart et ses maisons à colombages. Bâtie au XIIe siècle puis agrandie, la cathédrale Sainte-Marie, en marque le sommet spirituel. Le regard embrasse ici, trois églises en une  : une tour-clocher, un tympan et un cloître romans, une nef gothique, un chœur et des stalles Renaissance. Plus un orgue monumental qui donne de la voix aux concerts du Festival du Comminges…

Qui dit mieux ? Peut-être la cité antique de Lugdunum-Convenae, dispersant ses ruines au pied de la colline. Temple, forum, théâtre, thermes… bourdonnent encore de l’effervescence d’une ville fondée au 1er siècle avant JC. Et sa basilique paléochrétienne est classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité, comme la chapelle Saint-Julien et la paisible basilique Saint-Just, dans le village de Valcabrère. Entourée d’ifs pointus, mêlant pierres de remploi des ruines romaines, elle figure parmi les plus belles églises romanes des Pyrénées. Sur cette terre de randonnée, la véloroute de la Garonne permet de pédaler en direction des villages historiques, de la ville de St-Gaudens, de la faïencerie de Martres-Tolosane…

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional
Bastides et Gorges de l'Aveyron