L’enchantement grandeur nature

Gorges de l'Hérault

Retour à la liste
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Paré de rocailles et d’eaux vives, de richesses patrimoniales et de curiosités naturelles, de savoir-faire et de saveurs, entre vignes et oliviers.

Arcatures, linteaux, fenêtres géminées…

Les demeures médiévales de Saint-Guilhem-le-Désert enserrent l’abbaye de Gellone, bijou d’art roman vénéré par les pèlerins de Compostelle. En aval, l’Hérault a sculpté des gorges spectaculaires au pont du Diable. Elles s’admirent depuis la nouvelle passerelle des Anges, qui mène à la Maison du Grand Site et à sa vinothèque. A deux pas, le village atypique de Saint-Jean-de-Fos et ses maisons aux décors carrelés ou vernissés.

Tant d’autres curiosités parsèment cette vallée préservée. La chapelle de Saint-Étienne d’Issensac et son pont gothique, l’abbaye d’Aniane, l’église Notre-Dame de Grâce à Gignac et son étonnant chemin de croix, le Castellas de Montpeyroux, la circulade médiévale de Puéchabon… Dame Nature l’a aussi gratifiée de cristaux étincelants, à la grotte de Clamouse, de marmites de géant au Ravin des Arcs, et d’une rare biodiversité allant des loutres aux pins de Salzmann. Ses eaux claires sont le paradis du canyoning, de la pêche ou de la baignade. Ses terres, celui de la randonnée entre vignes et oliviers. La preuve avec ce sentier des Fenestrettes qui s’élève au dessus du Val de Gellone : il déploie une perspective cinq étoiles sur le cirque de l’Infèrent.

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional
Collioure en Côte Vermeille