Cœurs emblématiques

Gorges du Tarn

Retour au Grand Site
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Actualités

Toutes les actualites

Les détroits, Gorges du Tarn

Les Détroits situés entre La Malène et Les Vignes constituent le passage le plus profond et le plus étroit des Gorges du Tarn, qui s’étirent sur près de 60 km. Pour admirer les eaux cristallines de la rivière Tarn, les moins téméraires feront une visite commentée avec les bateliers de La Malène, en barque à fond plat, quand d’autres envisageront une descente en canoë.

À l’entrée des Détroits, en corniche du Causse Méjean, le belvédère du Roc des Hourtous domine à 450 mètres d’altitude. Au bord de la rivière, la grotte de la Momie a été un refuge au cours des périodes troubles de l’histoire des Lozériens. Elle tient son nom d’une pierre allongée rappelant les momies égyptiennes.

Dans ce paysage spectaculaire, un funambule a réalisé la traversée des gorges sur un câble, reliant ainsi le causse Méjean au causse de Sauveterre. Plus loin, les toits de lauze du hameau de La Croze semblent accrochés aux roches tandis que le cirque des Baumes avec les habitats troglodytes du village des Baumes Basses est une vraie carte postale locale. Tout autour, les falaises abritent les nichées des grands rapaces, mais témoignent aussi du plus beau site d’escalade de la région.

Les falaises, Gorges de la Jonte

Entre le Causse Noir au sud et le Causse Méjean au nord, venez tutoyer les vertigineuses gorges de la Jonte qui déploient leur paysage grandiose sur plus de 20 kilomètres. Ce site majestueux est une richesse naturelle, avec ses panoramas étourdissants et ses belles roches calcaires. Le joli village de Meyrueis niché au bord de la Jonte, mérite une excursion pour ses maisons médiévales, sa tour, ses portes de remparts et ses hôtels particuliers classiques ; tandis que la Maison des Vautours présente les grands rapaces, fauves, moine ou gypaète barbu qui font la curiosité des enfants.

Tout autour, le spectacle de la nature est vertigineux avec ses sentiers et ses corniches. Sur le sentier de randonnée des Corniches du Causse Méjan se dessinent deux monolithes étonnants issus de l’érosion calcaire : le vase de Sèvres et le vase de Chine qui dominent le canyon. Pour les amoureux d’escalade, ces falaises offrent des voies de renommée internationale.

Les falaises des gorges de la Jonte promettent un spectacle grandeur nature inoubliable au cœur du site classé et du Parc national des Cévennes.

Le Parc national des Cévennes

Créé en 1970, le Parc national des Cévennes est le seul Parc National métropolitain à être habité en permanence et en son cœur qui s’étend sur 93 500 ha. Sur ce territoire d’exception, le pastoralisme et l’activité humaine ont façonné des paysages et protégé un environnement aujourd’hui réputé pour sa biodiversité.

Le cœur du Parc National est inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité, et il est une Réserve de biosphère pour l’Unesco. Activité économique et vie sociale participent de la valorisation des ressources locales. Climat, altitude et géologie sont autant de sujets pour aborder ce lieu de moyenne montagne.

Le Parc national est encore désigné comme une Réserve internationale de ciel étoilé. Les vastes plateaux calcaires du Méjean et de Sauveterre, sont bordés par les gorges du Tarn et de la Jonte.

Sur les causses, gouffres et cavités fossiles offrent un monde souterrain fascinant. Les pentes vertigineuses et le relief contrasté du massif de l’Aigoual sont surprenants. Le mont Lozère culmine à 1699 m tandis que le relief côtoie chaos rocheux granitiques, pâtures, forêts abritant le grand tétras, cerfs et chevreuils avant que s’ouvrent les vallées cévenoles schisteuses.

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional