La vie en rose, au pays d’Ingres

Montauban

Retour à la liste
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Le Tarn lui tend un miroir dans lequel elle s’admire. Héritière des chefs d’œuvre du maître du néo-classicisme français, cette Ville d’Art et d’Histoire au coeur médiéval, a un charme fou.

Habillée de brique rose, Montauban se dévoile depuis son pont Vieux franchissant le Tarn.

A gauche, les hôtels particuliers des riches drapiers. Sur la rive droite, se dressent le Muséum d’histoire naturelle, l’église Saint-Jacques et l’ancien Palais Episcopal abritant une grande partie de l’œuvre exceptionnelle d’Ingres. Léguée par le peintre à sa ville natale, cette collection voisine avec les sculptures d’un autre célèbre montalbanais : Antoine Bourdelle, élève de Rodin.

Mais là n’est pas l’unique particularité de cette cité. Première des villes neuves médiévales du Midi, fondée en 1144, elle préfigure les bastides avec son plan taillé au cordeau. Sous les doubles arcades à croisée d’ogives, à l’ombre des hôtels particuliers, les échoppes des marchands ont cédé la vedette aux boutiques, brasseries et autres étals de marchés, achalandés en pommes, cerises, Chasselas de Moissac AOC, melons…

La nature a vite fait de s’immiscer en ville du côté du Port canal, le port de plaisance de Montauban. Labellisé « Vélo voie verte », le canal de Montech rejoint le Canal latéral à la Garonne en 11 km… et 11 écluses à passer ! En croisière, le Tarn invite à louvoyer dans le sillage des hérons cendrés qui raffolent de cette rivière poissonneuse.

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional

Nos partenaires

Auch