Cœurs emblématiques

Montauban

Retour au Grand Site
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Actualités

Toutes les actualites

La place nationale

Parce qu’elle a été construite selon un plan géométrique novateur, la place Nationale était le coeur de la vie économique de la ville, le centre de la cité.

Les rues de la ville se coupent à angle droit, autour de cet îlot qui sera dès le Moyen Âge le centre de la vie urbaine et du commerce drapier. Une époque où les corporations de marchands se retrouvent sous les couverts de bois des arcades. Une place dont il faut découvrir l’histoire du bâti plusieurs fois détruit et reconstruit.

Derrière la place, les maisons sont profondes et dissimulent des cours intérieures. Aujourd’hui, des restaurations ont été entreprises pour redonner à cette place centrale son cachet d’autrefois. Les hautes façades de briques sont un spectacle à elles toutes seules ! Et alentour, dix hectares de zone piétonne donne à l’ensemble du coeur historique une tranquillité aussi rare que recherchée.

L'église Saint-Jacques

Avec le Pont Vieux, l’église Saint-Jacques est le seul vestige médiéval de Montauban.

Bâtie au XIIIe siècle avec les taxes somptuaires de la bourgeoisie locale, elle porte encore les traces d’une histoire montalbanaise agitée.

La voûte romane a été remplacée par un voûte gothique après la guerre de Cent Ans, tandis que le clocher octogonal repose sur une fortification qui porte encore les stigmates des boulets de canon lors du siège de 1621 par Louis XIII avant d’être reconstruite sous Richelieu.

Le portail néo-roman XIXe est surplombé d’une mosaïque inspirée de la vision d’Ézéchiel signée des frères Balze. Illustration de l'architecture gothique méridionale, elle possède un clocher de type toulousain. Elle est flanquée de 3 chapelles dont une dédiée à Saint-Jacques, signature de Ingres, le père du fameux peintre.

Le Pont Vieux

Tout en brique et d’une hauteur impressionnante, le pont Vieux enjambe le Tarn avec majesté pour relier le coeur historique au quartier Villebourbon.

Mais il est bien plus que cela au coeur des Montalbanais. Si dès la fondation de la ville en 1144 par Alphonse Jourdain, un pont surmontant le Tarn est planifié, il faudra attendre 1311 pour qu’il soit édifié sous Philippe le Bel.

Pour ce dernier, le pont doit intégrer le dispositif défensif de Montauban. Pour le construire, il se raconte que les ingénieurs se seraient inspirés du célèbre pont d’Avignon. Quoiqu’il en soit, il fût achevé en 1335 permettant la liaison entre les comtés de Toulouse et le Quercy !

Le Musée Ingres

Tout proche du Pont Vieux, se trouve l’ancien palais épiscopal des évêques de Montauban qui renferme désormais le projet du musée Ingres.

En ce lieu ont été bâties les fondations d’un château fort jamais achevé ! Le château du prince de Galles, Édouard Plantagenêt qui occupa la ville au cours du XIVe siècle.

C’est ainsi que le musée Jean-Dominique Ingres devrait prendre place dans l’ancienne place de celui que l’on nommait le Prince Noir ! Mais ça c’était du temps de la cité protestante, car l’édifice a été rasé en 1629 après que Richelieu se soit emparé de la ville !

Dès 1663, l’évêque Pierre de Bertier lance la construction du futur palais épiscopal censé réinstaurer le catholicisme dans cette ancienne place forte protestante ! Deux artistes natifs de Montauban, Jean-Dominique Ingres et Antoine Bourdelle, ont légué leurs œuvres à la ville, au point de voir cet édifice aujourd’hui rebâti pour célébrer l’art !

Port canal

Considéré comme la bulle d’oxygène de Montauban, Port canal attire par ses péniches, sa voie fluviale, son port autant que ses écluses. C’est l’endroit le plus rafraîchissant de la ville avec petites croisières et dépaysement garanti !

Cet endroit offre de nombreuses occasions de se détendre en famille. Un petit train relie même Port canal au centre-ville ! Alors on se laisse porter sur les bords du Tarn avec délice !

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional