Lieux de visite majeurs

Saint-Bertrand-de-Comminges Valcabrère

Retour au Grand Site
Comment y aller ?
Résultat de votre itinéraire

Actualités

Toutes les actualites

Le site archéologique de Montmaurin

Au sein du Comminges, la rive gauche de la Save est occupée par les vestoges de la villa de Lassales de Montmaurin depuis la préhistoire. Le site se déploie sur plus d’un hectare. Le lieu offre à voir la tracé traditionnel gréco-romain de bâtisses aristocratiques et rurales du sud-ouest de la Gaule. Le visiteur curieux y découvre deux péristyles à quatre galeries et deux jardins intérieurs.

Ouvert sur la chaîne des Pyrénées, le site accueillait un temple, et sa grandeur lui donne des allures de palais, de maison de maître. Dallage de marbre, mosaïques forment le décor de ce lieu confortable comprenant salles de réception et chambres. Non dénué de modernité, un système de chauffage au sol y avait été installé ainsi que l’usage du verre à vitre.

Informations pratiques

L'abbaye de Bonnefont

Aujourd’hui propriété de la Communauté des Communes du canton de Saint-Martory, l’abbaye de Bonnefont a été sauvée de l’oubli. Avant de devenir un site classé aux Monuments historiques en 1984, elle a été un exploitation agricole dans les années 1930. Même la vigilance de Prosper Mérimée (1803-1870) qui alerta alors le préfet de la Haute Garonne en 1842 n’a pas suffis à enrayer le démantèlement de l’abbaye qui a été déconstruite pierre par pierre.
L’Abbaye de Bonnefont avait pourtant été fondée en 1136 par des moines originaires de l’Abbaye de Morimond dans l’Est de la France, qui appartenait à l’ordre de Cîteaux.

Informations pratiques

Valentine, villa de Nymphius

Ces vestiges des IVe et XIIIe siècles forment une villa gallo-romaine et un ensemble de bâtiments composé d’un temple, d’une église romane mais aussi d’un temple protestant et de nécropoles.

Le site archéologique de Valentine a été construit au lieu-dit d’Arnesp dans un style de villa gallo-romaine d’époque constantinienne. Le propriétaire de cette dernière, nommé Nymfius a dû être un important personnage. Les passionnés peuvent demander à visiter les dépôts de fouille à la Maison du Patrimoine, ex-maison du Maréchal Foch où se trouvent des objets en poteries ou en métal trouvés sur le site.

Informations pratiques

Grottes préhistoriques de Gargas

Dans la vallée de la Neste sur le territoire de la commune d’Aventignan, les grottes de Gargas sont les seules grottes ornées du département des Hautes-Pyrénées ouvertes au public. Elles sont percées dans un chaînon calcaire nord-pyrénéen, le massif du bois du Gouret, qui domine la vallée de la Neste d’Aure, en amont du confluent avec la Garonne. Leurs entrées respectives s’ouvrent sur le flanc de la colline.

Placée sous un voûte horizontale, la grotte inférieure est basse et se termine par le puits des oubliettes. La grotte supérieure plus étroite et élancée, possède des parois couvertes de calcite blanche. Longtemps séparées, les deux cavités ont été reliées à la fin du XIXe siècle par un tunnel artificiel.

Informations pratiques

Partenaires du fond Européen
Projet cofinancé par le Fonds européen de développement régional